L’État, premier licencieur

La baisse des emplois aidés pèse sur l’emploi et la croissance.

Jean-Marie Harribey  • 4 avril 2018 abonné·es
L’État, premier licencieur
© photo : MANUEL COHEN / MCOHEN

Les grandes entreprises multiplient les « plans sociaux », euphémisme néolibéral pour désigner les licenciements pour cause de profits à augmenter. Mais le plus grand licencieur de France, c’est l’État, par le bras des gouvernements, le précédent comme l’actuel. Le nombre d’emplois aidés (dits contrats uniques d’insertion [CUI]

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Chaque semaine, nous donnons la parole à des économistes hétérodoxes dont nous partageons les constats… et les combats. Parce que, croyez-le ou non, d’autres politiques économiques sont possibles.

Temps de lecture : 3 minutes