N’oublions pas le Ceta !

Il faut tout faire pour mettre ce projet en échec et exiger un référendum.

Les mouvements sociaux en cours sont aussi nombreux que les contre-réformes néolibérales engagées en rafale par le Président. Pour cette raison, ou d’autres, les projecteurs médiatiques ont été peu braqués ces derniers temps sur un enjeu qui sera peut-être le plus important de l’année, car les dégâts potentiels concernent les principaux domaines de la vie en société : services publics, normes environnementales et sanitaires, climat, emploi, rôle des PME, finance, agriculture et, surtout, capacité des…

Il reste 85% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents