Parcoursup et loi ORE : une mauvaise réponse à un vrai problème

Lors d’une conférence de presse, mercredi à Tolbiac, les enseignants mobilisés contre la réforme de l’enseignement supérieur de l’université Paris I ont réclamé l’ouverture de négociations avec le gouvernement et réaffirmé leur soutien aux étudiants en lutte.

Toujours en grève, des enseignants de l'université Paris I, accompagnés d’un enseignant de Bordeaux Victoire, ont donné une conférence de presse mercredi 18 avril, pour rendre compte d'une assemblée générale tenue la veille. En cette veille de vacances universitaires, ils restent mobilisés contre la loi ORE « relative à l’orientation et la réussite des étudiants » et la plateforme Parcoursup. En préambule, ils ont tenu à rappeler leur soutien aux étudiants en lutte : Ce qui se passe à Tolbiac est le fait…

Il reste 89% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents