Médias : le mercato est lancé

Dans la perspective de la rentrée, radios et télé ont commencé leur jeu de chaises musicales.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


C’est Europe 1 qui a donné le tempo. La station du groupe Lagardère vient de débaucher Laurent Guimier, directeur délégué aux antennes et aux contenus de Radio France. Il devrait prendre la tête de la radio, voire davantage au sein de la direction du groupe. Il pourrait être suivi d’Étienne Guffroy, aujourd’hui directeur-adjoint en charge de l'offre éditoriale de Radio France. On se souvient que la saison dernière, Europe 1 avait lancé une véritable OPA sur le service public, en débauchant Patrick Cohen de la matinale de France Inter, Hélène Jouan du service politique, Frédéric Schlesinger, alors directeur délégué aux antennes et aux programmes de Radio France (ex patron de France Inter également), Emmanuel Perreau, le numéro 2 de Radio France et Jean Béghin, l’adjoint de Schlesinger. Europe 1 changeait alors complètement son organigramme. Avec les résultats que l’on sait : une audience toujours catastrophique, historiquement au plus bas. Ça n’empêche pas, curieusement, la station de poursuivre son marché du côté du service public. Aujourd’hui, même la place de Patrick Cohen, à la tête de la matinale d’Europe 1, est menacée. Dans les couloirs, on évoque l’arrivée de Nikos Aliagas…

Autre mouvement de poids : le départ de Bruce Toussaint, quittant « C dans l’air », les vendredis et samedis, sur France 5 et la matinale de France Info pour la tranche de 22h-minuit, sur BFM TV. Pour Bruce Toussaint, c’est à l’évidence un choix de vie (parce qu’animer une matinale, comme il l’avait fait aussi sur I-Télé, signifie se lever entre trois heures et quatre heures du matin !)… Toussaint n’aura exécuté qu’une seule saison sur France Info, avec des audiences en hausse (+ 10 % en un an). Pour le remplacer, sur France 5, on parle déjà de Karim Rissouli. Du côté de France Info, on s’interroge. C’est le moment pour voir de nouveaux visages.


Haut de page

Voir aussi

Clandestin malgré lui

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents