« Le Temps des forêts », de François-Xavier Drouet : Au son du bois

Le documentariste invite à une balade militante dans les forêts françaises.

Il y a les sons apaisants de la forêt vue comme un havre de paix. Puis, souvent, des bruits métalliques de tronçonneuses automatiques, de bras robotisés qui séparent les troncs de leurs branches et, comme un dernier souffle, les arbres qui s’effondrent lourdement au sol.

Sans jamais lâcher sa caméra, François-Xavier Drouet entreprend une balade militante dans les forêts françaises, du Morvan au plateau de Millevaches en passant par les Vosges. Pas seulement pour filmer la majesté de ces bois, mais surtout pour montrer le vrai visage de la sylviculture française, qui s’est mise au pas du modèle agricole productiviste.

À lire aussi >> Notre dossier « Aux arbres, citoyens »

Déforestation ou « mal-forestation », les massifs de l’Hexagone n’ont été épargnés ni par l’industrialisation de la filière bois ni par un carcan administratif de plus en plus étriqué (1).

Il reste 55% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents