Macron zigzague pour éviter le virage social

Lâcher un peu de lest mais garder le cap : le Président espère effriter l’opinion qui soutient les gilets jaunes. Pari risqué.

Michel Soudais  • 12 décembre 2018 abonné·es
Macron zigzague pour éviter le virage social
© photo : Les occupants d’un rond-point proche du Mans écoutent, lundi soir, le discours d’Emmanuel Macron. crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER/AFP

Après huit jours de silence, Emmanuel Macron s’est adressé à la Nation. Le Président a annoncé plusieurs gestes en réponse au mouvement des gilets jaunes. Il a été très écouté. Et même très, très écouté puisque les chaînes généralistes qui ont retransmis son allocution ont rassemblé à elles seules (TF1, France 2 et M6) 21,3 millions de téléspectateurs, soit une audience supérieure à celle de la finale de la Coupe du monde de football. Mais a-t-il été entendu ? Certaines figures du mouvement comme la Bretonne Jacline Mouraud, porte-parole des « gilets jaunes libres », ont appelé à une « trêve » en saluant « des avancées ». Le chef de l’État est toutefois loin d’avoir convaincu l’ensemble des protestataires. Sur nombre de barrages et de ronds-points, où l’allocution présidentielle était retransmise, les commentaires reflétaient surtout l’insatisfaction : « Une mascarade », « du pipeau », « de l’esbroufe, du saupoudrage », « de la poudre aux yeux »…

Ces réactions laissent peu de doute sur l’existence d’un nouveau jour de colère samedi,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 6 minutes

Pour aller plus loin…

Sur la guerre en Ukraine, les gauches n’arrivent (encore) pas à s’unir
Politique 1 mars 2024

Sur la guerre en Ukraine, les gauches n’arrivent (encore) pas à s’unir

Socialistes et écologistes veulent que la France soutienne davantage militairement l’armée ukrainienne. Insoumis et communistes plaident pour la voie diplomatique. Tous n’hésitent pas à jouer l’affrontement en ce début de campagne des européennes.
Par Lucas Sarafian
Génération·s : derrière la crise, la main de LFI ?
Politique 23 février 2024

Génération·s : derrière la crise, la main de LFI ?

Le petit parti fondé par Benoît Hamon, tiraillé entre plusieurs options pour les européennes, vient de désapprouver ses deux dirigeants nationaux, Léa Filoche et Arash Saeidi. Des membres les accusent d’avoir tenté un « coup de force ».
Par Lucas Sarafian
Face au RN, les contradictions de la Macronie
Analyse 21 février 2024

Face au RN, les contradictions de la Macronie

Au sein de la coalition présidentielle, les positions sont très floues sur l’attitude à adopter face à la formation de Marine Le Pen. Les erreurs et les « fautes » sur le sujet rendent la ligne macroniste illisible et inconséquente face à la progression de l’extrême droite dans le pays.
Par Lucas Sarafian
La difficile résistance d’une certaine idée du communisme municipal
Analyse 21 février 2024 abonné·es

La difficile résistance d’une certaine idée du communisme municipal

En 2021, le maire PCF de Grigny, Philippe Rio, remportait le titre de meilleur maire du monde. Cette année, c’est la maire communiste de Graz – la deuxième ville d’Autriche –, Elke Kahr, qui remporte le titre. Le communisme municipal a-t-il de beaux jours devant lui ?
Par Lucas Sarafian