Mythologie de la classe moyenne

En réalité, près des deux tiers de la population active forment les classes populaires.

Jean-Marie Harribey  • 23 janvier 2019 abonné·es
Mythologie de la classe moyenne
© photo : KAROLL PETIT / HANS LUCAS / AFP

On ne peut savoir encore sur quoi débouchera le mouvement des gilets jaunes. Mais, outre qu’il a fait éclater l’imposture macronienne, il a mis en pièces une approche sociologique rabâchée ad nauseam depuis un demi-siècle. Elle tenait pour vérité l’idée que les classes sociales et leur lutte avaient sinon

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Chaque semaine, nous donnons la parole à des économistes hétérodoxes dont nous partageons les constats… et les combats. Parce que, croyez-le ou non, d’autres politiques économiques sont possibles.

Temps de lecture : 3 minutes