« Muances#2 » : Au diapason du monde

Le Grand Prix 2019 du festival Momix de Kingersheim (Haut-Rhin) a été attribué à Muances#2, un poème musical et sociologique dans lequel Camille Rocailleux se fait collectionneur de petites utopies.

Parmi la quarantaine de spectacles au programme de la 28e édition du festival Momix (31 janvier-10 février), Muances#2 n’était pas le plus orienté jeune public. Loin de là. Fondée en 2013 par le musicien Camille Rocailleux, E.V.E.R. ne fait pas partie des compagnies étiquetées enfance ni adolescence, de plus en plus nombreuses en France. Créée afin d’explorer les rapports possibles entre spectacle vivant et nouvelles technologies, elle est plutôt du genre rassembleur, au meilleur sens du terme. En lui attribuant cette année son Grand Prix, le jury du festival Momix a souligné un des axes forts d’une identité qui s’affirme d’édition en édition : la curiosité partageuse, réfractaire à tous les cloisonnements. Valeur dont l’univers de Camille Rocailleux est lui aussi imprégné d’une belle manière.

Dans Muances#2, l’artiste de formation classique – il a suivi un cursus au conservatoire national supérieur de musique de Lyon, puis a intégré plusieurs grands orchestres avant de s’ouvrir à d’autres disciplines – prend le parti d’une introduction frontale. Une vidéo, dans laquelle Edgar Morin dit en quelques mots son regard d’ombres et de lumières sur le monde, présente d’emblée l’objet de la pièce. Il s’agit de questionner la place de l’utopie à notre époque, sans céder au pessimisme ambiant. En donnant à voir et à entendre l’énergie, la capacité d’invention de ceux qui, chacun dans son coin du monde, proposent des solutions alternatives à des problèmes divers : menaces écologiques, discriminations et autres injustices, qui concernent souvent un groupe, un territoire précis.

Il reste 52% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents