Le dur désir de danser

Maguy Marin, l’urgence d’agir éclaire le cheminement d’une chorégraphe majeure vue à travers le regard de son fils.

En activité depuis les années 1970, d’abord en tant que danseuse puis (surtout) en tant que chorégraphe, Maguy Marin compte parmi les figures les plus importantes de la danse contemporaine en France. Jalonné de nombreuses pièces, son parcours témoigne d’un engagement – à la fois artistique et politique – sans faille. Alternant en un montage très dynamique entretiens (avec la chorégraphe et divers proches), extraits de pièces et autres images d’archives, Maguy Marin, l’urgence d’agir met en exergue les principales étapes de la vie de la chorégraphe et les grands axes de sa démarche créatrice.

Née en 1951 à Toulouse, Maguy Marin est la fille d’émigrés espagnols qui ont fui le franquisme en 1939 lors de la « retirada », sa mère étant morte durant le tournage du film, en janvier 2018, à l’âge de 100 ans. Quant à son père, elle le décrit comme un homme dominateur – à l’instar de la plupart de ceux qui ont croisé son chemin. Après s’être formée à l’école de danse Mudra, créée par Maurice Béjart à Bruxelles, et avoir dansé au sein de la compagnie de Béjart, elle conçoit ses propres chorégraphies à partir de la seconde moitié des années 1970.

Il reste 54% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents