Philippe Laccarrière : Jarrett bœuf

Philippe Laccarrière, un contrebassiste aux engagements vivifiants.

Avec son nouveau quartet formé en 2017 et un invité, Philippe Laccarrière signe son huitième album, suivant un parcours de fidélités musiciennes et d’expériences variées. Du solo en hommage à seize contrebassistes fétiches (Tributes, 2015) au Lacca’s Dream’n’Bass à géométrie variable (2010), des poèmes de Mahmoud Darwich (Onze astres sur l’épilogue andalou, 2006) aux Chansons collages pour deux contrebasses et sept voix (2014), de Bill Evans à Claude Nougaro, de Christian Escoudé à Bernard Lubat en passant par Coltrane et Jarrett, influences de toujours, Laccarrière s’est construit une identité éclectique servie par une grande rigueur musicale.

Il reste 66% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents