« Satanisme et écoresponsabilité », de Loïc Sécheresse : écologie et damnation

Satanisme et écoresponsabilité, de Loïc Sécheresse, décliné en série sur Internet, raconte la croisade écolo d’un Satan récemment converti.

Tout a démarré par un coup de gueule contre les trottinettes électriques. « Je les ai découvertes à Paris et j’ai passé l’intégralité du séjour à pester contre ces aberrations écologiques », se souvient Loïc Sécheresse. Alors, pour ne pas passer (seulement) pour un vieux grincheux, l’auteur de BD griffonne. De retour à Nantes, où il réside, il publie sur Instagram une dizaine de cases dans lesquelles il fait le procès de ces engins à roulettes. « La trottinette électrique, c’est de la merde ! » hurle Satan, entouré de flammes, avant de conclure : « Pervertir l’humanité, OK, ça me va, mais bousiller la planète, non ! »

Postée en octobre 2018, la planche fait son petit effet et incite son auteur à réfléchir plus avant : « Satan, c’était le héros évident d’une croisade écologiste », explique Loïc Sécheresse, qui n’en est pas à son coup d’essai quand il s’agit de dessiner les enfers. N’est-il pas l’auteur d’Au bonheur des âmes (1) et d’Hécate et Belzébuth (2) ? « J’ai été enfant de chœur jusqu’à 13 ans et j’avais une peur terrible de l’enfer », raconte-t-il.

L’idée germe alors de faire de ces quelques cases une histoire plus construite, plus aboutie. Plus politique, aussi. « L’écologie, c’est quelque chose de spirituel, ça en dit long sur son rapport aux autres et à soi-même », explique Loïc Sécheresse, qui se heurte rapidement aux limites d’Instagram. « Au bout de dix, quinze histoires, j’ai eu envie d’en faire plus. » Il démarche alors les éditeurs. Mais ses aventures de Satan, dessinées au crayon de couleur et au stylo, sont jugées trop proches du dessin de presse.

© Politis

Il reste 63% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Décote, départ à 64 ans, valeur du point… On vous dit tout sur la réforme des retraites

Éco/Social accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents