Enseignants : La colère monte face au mépris

Mobilisés depuis l’automne contre les réformes engagées par Jean-Michel Blanquer, des enseignants multiplient les actions pour continuer d’alerter l’opinion.

Claire Guéville Professeure d’histoire-géographie à Dieppe, secrétaire nationale du SNES-FSU, responsable du lycée. « L’un des moteurs de la mobilisation des profs, des parents d’élèves et des lycéens, c’est une prise de conscience des mensonges de Jean-Michel Blanquer. Ils sont difficiles à décrypter, car le ministre avance pas à pas. Mais le puzzle prend forme peu à peu. La réforme du lycée était fondée sur l’idée apparemment séduisante de “liberté de choix” pour les élèves. Mais ce discours a été…

Il reste 93% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents