« Les Misérables », de Ladj Ly : La révolte des « no future »

Dans _Les Misérables_, Ladj Ly met en scène la vie quotidienne dans la cité des Bosquets, à Montfermeil, territoire d’âpreté, de violence et d’enfances.

Christophe Kantcheff  • 12 novembre 2019 abonné·es
« Les Misérables », de Ladj Ly : La révolte des « no future »
© Srab Films

Pourquoi Les Misérables, le premier long métrage de fiction de Ladj Ly, donne-t-il l’impression que la banlieue n’a jamais été vue ainsi ? Première raison : le réalisateur, qui a grandi dans la cité des Bosquets à Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, où se déroule l’action, connaît ces quartiers comme sa poche. Seconde raison,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 3 minutes