Dossier : Brésil : Un an de résistance à Bolsonaro

Brésil : Une gauche désemparée

Les outrances quotidiennes de l’équipe Bolsonaro et le soutien dont il continue à bénéficier dans l’opinion publique musellent le camp progressiste, impuissant à reprendre la main.

Apathique, immobilisée, éteinte : les analystes ne manquent pas d’adjectifs pour décrire l’état de la « gauche » au Brésil. Partis politiques, syndicats, mouvements et ONG progressistes semblent incapables de freiner la déferlante Bolsonaro. « La volonté destructrice généralisée du gouvernement est dirigée contre l’institution et sa fonction – université, justice, protection sociale, etc. –, constate le sociologue Muniz Sodré, à Rio de Janeiro. C’est inédit : même la dictature considérait que c’était…

Il reste 92% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents