Trois voix contre la réforme des retraites

Pierre Khalfa, coprésident de la fondation Copernic, Baptiste Giraud, membre du Laboratoire d’économie et de sociologie du travail, et Danielle Tartakowsky, historienne, nous livrent leur sentiment sur le mouvement social.

Olivier Doubre  et  Agathe Mercante  et  Victor Le Boisselier  • 8 janvier 2020 abonné·es
Trois voix contre la réforme des retraites
© Une marche au flambeau à l’appel de la CGT, le 2 janvier, à Marseille.GERARD JULIEN/AFP
« Organisons un référendum »

Pierre Khalfa Coprésident de la fondation Copernic, membre d’Attac, ancien porte-parole de l’Union syndicale Solidaires.

« Les jours qui viennent seront décisifs. Un des gros risques est la désunion du front syndical. Les manœuvres gouvernementales ont débuté avec l’acceptation de la proposition de la CFDT d’organiser une conférence sur le financement des retraites ou l’annonce de concessions sur l’âge pivot, mais sans remise en question de cet âge pivot. La stratégie de l’exécutif est de laisser pourrir le mouvement en espérant qu’il s’épuise et qu’il ne soit plus soutenu par la population, comme c’est le cas aujourd’hui. Le

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Économie Travail
Temps de lecture : 6 minutes