Démocratie locale : La prise de pouvoir citoyenne

Le scrutin de mars voit une multiplication de candidatures collectives qui ambitionnent de réinventer la démocratie à l’échelon local par des pratiques de désignation et des programmes ambitieux.

Patrick Piro  • 12 février 2020 abonné·es
Démocratie locale : La prise de pouvoir citoyenne
© Thomas Chan/Unsplash

Un matin de juin dernier, Agathe Voiron reçoit une curieuse missive. Une silhouette drapée de l’écharpe tricolore, un point d’interrogation au milieu du visage, « maire, adjoint·e, conseillèr·e municipal·e… et si l’élu·e idéal·e de Toulouse c’était vous ? Osons nous impliquer pour construire une ville démocratique ! » Cet Archipel citoyen qui sollicite sa réponse, est-ce sérieux ? La jeune infirmière laisse mûrir, et décide de prendre contact, trois mois plus tard. Agathe Voiron est l’une des personnes tirées au sort sur les listes électorales par le collectif afin de solliciter leur candidature. Elle s’informe, rencontre le comité d’organisation, s’enthousiasme, dit « oui » et accepte même d’être porte-parole, en 20e position sur la liste. L’objectif initial était de tirer au sort 23 noms (le

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 8 minutes