L’Amérique face à l’épouvantail « socialiste »

Donald Trump et la droite dans son ensemble tentent de dépeindre Bernie Sanders et les autres candidats démocrates comme de dangereux gauchistes qui veulent détruire le pays.

Une « secte diabolique », source de « destruction de l’économie, des libertés et de la dignité ». Ce mal dévastateur qu’ont évoqué tour à tour les intervenants de la Conservative Political Action Conference (CPAC), le grand rassemblement des conservateurs américains qui s’est tenu en banlieue de Washington fin février, c’est le « socialisme », terme épouvantail aux États-Unis depuis la guerre froide. Ce rendez-vous annuel, baromètre de la droite militante, s’est refermé samedi 29 février après trois jours…

Il reste 93% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents