Le festival Cinéma du réel est annulé

Il reste toutefois possible de voir en ligne des films qui figuraient au programme, le festival en ligne n'étant pas impacté par cette annulation.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


C’était presque attendu : à la suite des dernières recommandations des pouvoirs publics, et en accord avec la Bibliothèque publique d’information et le Centre Pompidou, la 42e édition du festival documentaire « Cinéma du réel » vient d’être annulée, les salles de cinéma contenant plus d’une centaine de places. Néanmoins, nombre de films prévus dans la programmation, notamment ceux de Mosco Levi Boucault, auquel Politis consacre cette semaine une double page portrait, sont visionnables sur différents sites.

Lire > Mosco Boucault, l’élégance suprême derrière la caméra

À commencer par la plateforme Tënk, dédiée au documentaire, qui propose trois de ses films : Des terroristes à la retraite ; Ils étaient les Brigades rouges ; et Un corps sans vie. La plateforme diffusera également quatre films issus de la compétition 2019, et à partir du 3 avril, deux films de l’édition 2020.

De son côté, Mediapart héberge treize films, puisés dans la sélection « Première fenêtre », réalisés par de jeunes cinéastes. Sur la plateforme Festival scope, à partir du 20 mars, le public aura accès gratuitement aux films de la sélection française, en version sous-titrée en anglais.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.