Retraites : Le débat flingué en plein vol

Déjà sourd à la contestation de l’opinion et des syndicats, le gouvernement y ajoute la brutalité et le mépris pour le Parlement.

Le scénario d’un recours au 49.3 était écrit de longue date. Avant même l’adoption en conseil des ministres du projet de loi instituant un système universel de retraite, des gazettes proches du pouvoir indiquaient, début janvier, que cette issue était envisagée par l’exécutif, alors aux prises avec une contestation sociale d’une ampleur inédite. La majorité peut bien tenter aujourd’hui, avec l’aide de ses relais médiatiques, de renvoyer sur l’opposition la responsabilité du déclenchement de cette « bombe…

Il reste 93% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents