Stéphane Delorme : « La critique gêne le marché »

Dans un ultime numéro, la rédaction démissionnaire des Cahiers du cinéma défend l’idée d’une approche exigeante et politique des œuvres. Explications avec son ex-rédacteur en chef, Stéphane Delorme.

Démissionnaire à la suite du rachat du titre par des affairistes proches du pouvoir et par des producteurs (voir Politis n° 1593, du 5 mars), la rédaction des Cahiers du cinéma part sur un coup d’éclat : un ultime numéro d’exception. Thème annoncé en une : « Qu’est-ce que la critique ? », sur une image de vagues (nouvelles ?) issue d’Adieu au langage, de Jean-Luc Godard. Pas de veillée funèbre, encore moins de règlement de comptes. Ce numéro constitue un formidable acte de foi, qui se présente sous la…

Il reste 97% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.