« Green Boys », d'Ariane Doublet : Adolescences en partage

Dans Green Boys, Ariane Doublet filme l’amitié entre un jeune Normand et un mineur isolé venant de Guinée.

Ariane Doublet revient régulièrement tourner entre Fécamp et Le Havre, dans le rude et superbe pays de Caux, que borde la Côte d’Albâtre. Dans cette campagne, la mondialisation et les chaos du monde se font aussi sentir. La cinéaste en a filmé des échos. En 2003, elle a réalisé Les Sucriers de Colleville, qui se déroulait dans une sucrerie sur le point d’être fermée pour cause de délocalisation ; en 2011, c’était La Pluie et le beau temps, entre producteurs de lin normands et acheteurs chinois ; en 2017,…

Il reste 81% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Résister

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.