« Ne rien laisser passer »

La fustigation des « sauvageons » est un classique de la réaction. Ici, elle dissimule une menterie supplémentaire.

Sébastien Fontenelle  • 26 août 2020 abonné·es
« Ne rien laisser passer »
© Alain JOCARD/AFP

Au mitan de l’été, et juste après avoir, quelques jours plus tôt, renouvelé sa pleine « confiance » au préfet de police Lallement – sous qui tant de manifestant·es furent violenté·es l’année passée –, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, a proclamé dans un entretien

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans
De bonne humeur

Sébastien Fontenelle est un garçon plein d’entrain, adepte de la nuance et du compromis. Enfin ça, c’est les jours pairs.

Temps de lecture : 3 minutes