Dossier : L’accord de Paris tombé aux oubliettes ?

La parole aux scientifiques : L'érosion de la biodiversité

« Un rongeur australien n’a plus été aperçu depuis 2009 en raison de la montée des eaux. »

Céline Bellard, écologue au CNRS avec Clara Marino et Camille Bernery, doctorantes Cinq grands facteurs sont aujourd’hui responsables de l’érosion de la biodiversité : la perte d’habitat, la surexploitation des espèces, les espèces envahissantes, la pollution et enfin le changement climatique. Si aujourd’hui la majorité des extinctions contemporaines ont eu lieu en raison de la perte d’habitat, le changement climatique est prédit pour devenir l’une des principales causes de perte de diversité mondiale.…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.