Haroun, le rire philosophe

Caustique, ironique, à l’écriture ciselée. Entre deux confinements, le fringant humoriste publie un premier ouvrage désopilant, en attendant le retour à la scène avec un nouveau spectacle.

Retour sur un message de Patrick Balkany, posté sur Facebook en 2018 : « “Je souhaite, écrit-il, un heureux ramadan à tous les musulmans de Levallois et d’ailleurs. J’espère que ce sera signe de paix. Et annonciateur de la fin des attentats.” Qu’est-ce qu’il a dans sa tête ? Ce sont des gens qui n’ont pas de limites. Ils tuent des enfants et tu crois qu’ils s’arrêtent pendant le ramadan ? Tu crois que Daech a fait passer une note interne pour dire que pendant le ramadan, on ne mange pas, on ne boit pas, on n’explose pas ? Patrick Balkany pense que le ramadan, c’est le RTT du terrorisme ? […] Y a pas un moment où ils vont se rendre compte que les conflits au Moyen-Orient, c’est un peu plus compliqué que ramadan ou pas ? Musulmans ou pas musulmans ? Il y a quelques jours, Trump a vendu pour 110 milliards de dollars d’armement à l’Arabie saoudite. Penses-tu que le roi d’Arabie saoudite s’est acheté des missiles pour faire un feu d’artifice lors de l’Aïd, avec un bouquet final sur le Yémen ? […] Je souhaite un heureux ramadan à Abou -Balkany, un ramadan qui sera signe de paix et annonciateur de la fin des fraudes fiscales. »

Voilà qui donne le ton et une idée de l’humour d’Haroun. Avec son air de pas y toucher. D’un spectacle l’autre, depuis 2013 sur scène. Ironique, caustique, c’est peu dire. Inscrit dans la pleine dérision, jouant à déconstruire les clichés. Sur le hijab vendu chez Decathlon : « C’est contre la République, si tu marches, ça va… On se demande s’il ne va pas y avoir une brigade de contrôle sur les femmes voilées pour savoir si elles ne marchent pas. […] Dupont-Aignan a déclaré : “Si on cède, c’est fini.” Qu’est-ce qui est fini ? Il veut que les musulmanes restent lentes ? » Sur le harcèlement sexuel : « Difficile d’en parler. On a toujours peur de déraper. J’ai toujours peur d’une Caroline Fourest cachée dans le public qui attend le moindre faux pas. » Sur les gilets jaunes : « Sur BFM, on sent que les musulmans leur manquent. À mon avis, en réunion de rédaction, ils sont là… “Personne n’a vu un Coran contre le pouvoir ? Personne n’a entendu Allah Akbar ? Non ? Pff… Qu’est-ce qu’on va dire ?” »

Intarissable Haroun, possédant le sens de la formule : « Je ne suis pas islamophobe… Pas que… Je suis aussi antisémite. […] Il y en a qui pensent que les juifs dirigent le monde… Je ne pense pas que les Chinois soient juifs ! » Et d’une précision implacable. Cinglant le « grand remplacement » de Renaud Camus, relayé par Dupont-Aignan, Zemmour, Ménard, Finkielkraut et Villiers, « les cinq fantastiques ». Sur Éric Zemmour, justement, dont il a lu le dernier livre, il concède : « Ce n’est pas trop mal écrit… C’est mieux écrit que Mein Kampf_. […] _Zemmour ne cherche pas la vérité, il veut prouver qu’il a raison. Quel que soit le moyen, honnête ou pas. À coups de syllogismes. […] C’est comme ça qu’on crée des théories du complot. » Mais qu’on ne se méprenne pas. Haroun ne défend pas les musulmans : « J’ai une carrière à faire ! »

Bon chic, bon genre, trogne de petit chenapan, Haroun, façon premier de la classe, l’œil pétillant derrière ses petites lunettes, espiègle en chef, dans la politesse de l’humour noir, pince-sans-rire. Né en 1984, grandissant à Bures-sur-Yvette (Essonne), il est peu disert sur sa vie privée.

Il reste 73% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.