Susan George : Itinéraire d’une femme engagée

Le portrait vivifiant de Susan George, infatigable militante altermondialiste que rien ne prédisposait à la lutte politique.

Voilà un petit livre qui donne de l’énergie. Bilan de luttes contre la faim dans le monde, contre l’imposture de la dette et tant d’injustices, il est aussi, en filigrane, un beau portrait de femme, sous un discours simple et modeste. Susan George, qui est aujourd’hui présidente d’honneur d’Attac, retrace l’itinéraire improbable de la jeune fille de bonne famille qu’elle fut, originaire d’Akron, dans l’Ohio, le « Clermont-Ferrand des États-Unis ». Rien ne la prédisposait à devenir une femme engagée pour des causes qui auraient pu lui rester étrangères, si ce n’est une conscience toujours en éveil et une volonté farouche.

C’est d’abord le rêve d’une France mythique, celle des grands intellectuels des années 1950, qui la conduira de ce côté-ci de l’Atlantique. Elle débarque à 21 ans, en 1955, avide de savoirs mais peu politisée. Comme beaucoup de jeunes Américains, c’est la guerre du Vietnam qui sera l’événement déclencheur. Au début des années 1960, elle écrit à Noam Chomsky pour offrir ses services à la cause. Et voilà la jeune bourgeoise de l’Ohio membre très active du Paris American Committee to Stop War (PACS), et bientôt fichée par les renseignements généraux comme dangereuse activiste. Elle rejoint ensuite un think tank, le Transnational Institute, qui l’orientera vers d’autres combats.

Il reste 53% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le podcast, entre mode et engouement

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.