Dossier : Ouïgours en Chine : Alerte génocide

Ouïgours : Les réseaux sociaux contre l’indifférence

Pour alerter sur la situation au Xinjiang, la communauté ouïgoure et ses défenseurs ont fait d’Internet leur tribune.

D’à peine deux minutes, la vidéo de Feroza Aziz, 17 ans, commence par un tuto maquillage. Puis l’influenceuse américaine pose son recourbe-cils et interpelle sa communauté : « Vous allez prendre votre téléphone portable… pour chercher ce qui se passe en Chine […]. C’est un nouvel holocauste. S’il vous plaît, -parlez-en autour de vous. » Postée en novembre 2019 sur le réseau social chinois TikTok, la vidéo a été vue plus de 1,4 million de fois. Après avoir suscité une vive polémique en la supprimant, TikTok s’est excusé et a reconnu « une erreur »

« Au lycée, des amis m’ont demandé si ce que Feroza disait était vrai, si des choses comme ça existaient encore », raconte Roufeina, une jeune Ouïgoure réfugiée en France avec sa famille. Membre de l’Association des Ouïgours de France, elle s’exprime pour « les sans-voix, ceux restés au Xinjiang », comme ses grands-parents maternels, « déportés puis ramenés chez eux pour raisons de santé ». Si, depuis la crise sanitaire, l’adolescente ne tracte plus le dimanche dans les rues passantes de Paris, elle partage sur les réseaux sociaux un maximum d’informations, dont des vidéos témoignages de rescapés ouïgours.

Il reste 53% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.