Avortement, gynécologie, corps des femmes : Nos corps, nos droits

50 ans après le Manifeste des 343, l’accès à l’IVG a beaucoup progressé mais reste entravé par des pratiques patriarcales, y compris médicales.

Patrick Piro  • 31 mars 2021
Partager :
Avortement, gynécologie, corps des femmes : Nos corps, nos droits
© Jerome Leblois/Hans Lucas/AFP

Le droit des femmes à l’avortement est de ces conquêtes qui semblent gravées dans le marbre, emblématisées par de hautes figures combattantes. Le 5 avril 1971, par leur Manifeste, 343 femmes déclarent avoir avorté alors que c’est illégal. Un an plus tard, défendue lors du procès de Bobigny par Gisèle Halimi, une adolescente est acquittée pour cet acte. En 1975, Simone Veil fait adopter la loi sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Un demi-siècle après, son accès reste pourtant semé d’embûches sournoises, traces d’une pensée patriarcale tenace que les féministes dénoncent aussi dans la violence de certaines prises en charge obstétricales et gynécologiques. Une médecine française attardée, dénonce Martin Winckler, cette autre haute figure.

Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

« Le discours sur la sexualité des jeunes se résume à une forme de panique morale et sanitaire »
Entretien 28 février 2024 abonné·es

« Le discours sur la sexualité des jeunes se résume à une forme de panique morale et sanitaire »

Dans son livre Les Choses sérieuses, la sociologue Isabelle Clair enquête sur les amours adolescentes et examine la manière dont filles et garçons entrent en relation.
Par Hugo Boursier
Violences sexuelles : dans les lycées, la grande omerta
Enquête 28 février 2024 abonné·es

Violences sexuelles : dans les lycées, la grande omerta

Si les politiques publiques contre le harcèlement scolaire ont été renforcées, celles contre les agressions entre élèves demeurent confidentielles. Elles laissent les personnels dépourvus de cadre et les victimes souvent seules face à leur traumatisme.
Par Pierre Jequier-Zalc
Dans l’Hérault, un SNU sauce gospel et tir au pistolet
SNU 27 février 2024

Dans l’Hérault, un SNU sauce gospel et tir au pistolet

Dans une publication sur X (ex-Twitter) de la direction des services départementaux de l’Éducation nationale de l’Hérault, rapidement supprimée, des jeunes volontaires du SNU célébraient leur fin de séjour de cohésion par une chorégraphie au son d’un gospel. L’an dernier, dans ce centre, un intervenant extérieur a appris à des jeunes à tirer au pistolet.
Par Hugo Boursier
À l’hôpital de Bourges, « on accepte que la mort puisse être une issue »
Reportage 23 février 2024 abonné·es

À l’hôpital de Bourges, « on accepte que la mort puisse être une issue »

Malgré le manque de moyens et le désert médical dont souffre le département du Cher, la petite équipe de ce centre hospitalier essaie de soulager la douleur des patients en fin de vie.
Par Hugo Boursier