Baisse de la pauvreté en Chine, miracle ou esbroufe?

Le 25 février, Xi Jinping a célébré la victoire de son pays contre la grande pauvreté. Un succès nuancé par les chercheurs occidentaux, à l'instar de Mary-Christine Renard.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


N ous avons achevé la tâche ardue d’éradiquer la pauvreté absolue et créé un miracle qui restera dans l’histoire. » Jeudi 25 février, le président chinois, Xi Jinping, a célébré en grande pompe la victoire du Parti communiste chinois (PCC) dans la lutte contre la misère économique. Au sein de l’imposant palais de l’Assemblée du peuple, place Tian An Men, il a remis des prix à plusieurs personnalités pour les remercier du travail accompli. Xi a déclaré qu’1,6 billions de yuans (204 milliards d’euros) ont été investis par le gouvernement chinois dans ce programme à destination des ruraux. Sur les quarante dernières années, 770 millions de Chinois sont sortis de l’extrême pauvreté. L’objectif que s’était fixé la Chine en 2015 est donc atteint et c’est une bonne nouvelle pour le Parti communiste chinois (PCC) qui célèbrera son 100e anniversaire en juillet 2021.

Seuil de pauvreté

En Chine, le seuil de pauvreté est fixé à 1,69 $ par jour quand la Banque mondiale l’évalue à 1,90 $ par jour. L’État chinois se considère comme un pays en voie de développement mais son essor économique ainsi que ses prouesses technologiques et spatiales rendent son statut ambivalent. Si l’on considère que l’empire du Milieu fait partie des pays à revenu intermédiaire, le seuil de pauvreté se situe alors entre 3,20 et 5,50 $ par jour. Une estimation qui relativise les progrès de la Chine. En juin 2020, le premier ministre, Li Keqiang, avait d’ailleurs déclaré que 600 millions de chinois vivaient encore avec moins de 1 000 yuans par mois (128 euros). Cette annonce avait été largement commentée dans la presse nationale et sur les réseaux sociaux chinois.

« On a déplacé des pauvres depuis les campagnes vers les villes »

La stratégie du PCC pour combattre l’extrême pauvreté ? Déplacer les populations et allouer des fonds spéciaux pour soutenir l’accès aux soins, à l’éducation et au logement. « On a déplacé des pauvres depuis les campagnes vers les villes », explique Mary-Françoise Renard, responsable de l’Institut de recherche sur l’économie de la Chine (IDREC). L’experte souligne l’urgence de développer « une vraie politique sociale » pour aider les ruraux à mener une vie meilleure en ville. Selon l’économiste, c’est la croissance qui a permis de réduire considérablement le nombre de pauvres dans le pays. La diminution de la pauvreté en Chine dépendra donc de ses résultats économiques et de la volonté du PCC de mettre en place une politique ambitieuse de redistribution des richesses.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.