Assurance-chômage : Résister à la brutalité

La mobilisation s’accroît de jour en jour contre la réforme de l’assurance-chômage qui doit faire payer un lourd tribut aux plus précaires, avec une idée maîtresse : forcer les chômeurs à accepter des boulots inacceptables.

Erwan Manac'h  • 28 avril 2021 abonné·es
Assurance-chômage : Résister à la brutalité
© JOEL SAGET /AFP

Ils étaient des milliers partout en France le 23 avril et leur colère est au cœur du mouvement des théâtres occupés : les opposants à la réforme de l’assurance-chômage, malgré l’aridité du sujet et le poids de la honte qui contraint trop souvent les privé·es d’emplois au silence, ont réussi à mettre dans la lumière un projet d’une violence rare. À l’approche du 1er mai et d’un possible déconfinement de la vie politique et des luttes sociales, la bataille contre ce projet de baisse généralisée des allocations chômage, ciblant les plus précaires, pourrait bien

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)