En Allemagne, le 1er mai, une convergence inédite des luttes

À Berlin, la traditionnelle manifestation sera portée pour la première fois par un collectif antiraciste et féministe, alors que le pays se prépare à des échéances électorales cruciales.

Philippe Pernot  • 28 avril 2021 abonné·es
En Allemagne, le 1er mai, une convergence inédite des luttes
© Trippie Steff

Y allah pour la lutte des classes ! » Sur l’affiche rouge flamboyant, une jeune femme visiblement d’origine maghrébine brandit un poing, masque chirurgical blanc sur le visage. Aucun doute : à Berlin, ce 1er Mai sera différent. C’est la première fois dans l’histoire allemande qu’une alliance antiraciste, féministe et anticapitaliste coorganisera une manifestation lors de ce rendez-vous annuel, incontournable de l’extrême gauche autonome depuis 1987. « Il est temps que la culture révolutionnaire allemande s’adresse aux personnes de couleur, la lutte des classes ne peut plus se faire sans elles, qui constituent une grande partie du monde ouvrier allemand », revendique Aicha Jamal, porte-parole de la Migrantifa (contraction de « migrants » et « antifasciste ») berlinoise. Cette année, les traditionnels groupes

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 7 minutes