« À l’abordage » : Des cœurs en été

À l’abordage, de Guillaume Brac, subtil portrait de la jeunesse.

Alternant fiction et documentaire, variant les formats d’un film à l’autre, Guillaume Brac – révélé avec le superbe moyen-métrage _Un monde sans femmes_ (2011) – pratique un cinéma d’une grande liberté de geste et de ton, proche de la Nouvelle Vague, en particulier de Jacques Rozier. _À l’abordage_, son deuxième long-métrage de fiction, débute sous l’impulsion d’un longiligne jeune homme noir prénommé Félix. Celui-ci décide de partir dans la Drôme pour y rendre une visite surprise à Alma, rencontrée à…

Il reste 72% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.