Ce que l’on croit

Avec Que faut-il dire aux hommes ?, Didier Ruiz clôt un triptyque consacré aux invisibles. Il y met en scène avec délicatesse des femmes et des hommes de foi aux parcours et croyances divers.

Q ue faut-il dire aux hommes ? Dans la pièce qui porte ce titre, Didier Ruiz ne pose pas vraiment la question. Il la transmet, il s’en fait le passeur comme il l’a fait auparavant de bien d’autres témoignages peu audibles par ailleurs. Ceux d’ex-détenus dans Une longue peine (2016), par exemple, et de personnes transgenres dans Trans (més enllà) (2019). C’est à l’occasion de ce spectacle créé lors du dernier -Festival d’Avignon, dans le monde lointain de 2019, que s’impose à l’auteur l’idée de travailler…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.