Les zapatistes à la conquête de l'Europe, c'est dimanche !

La délégation des sept zapatistes parti·es en bateau du Mexique, pour une tournée mondiale, doit débarquer en fin de semaine à Vigo (Espagne), porteuse d'un message radical contre le capitalisme. Et vous saurez tout en image, grâce à Lisa Lugrin qui relate ce projet en bande dessinée !

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Bonne nouvelle : les membres de la délégation (quatre femmes, deux hommes, et une personne transgenre) ont pu débarquer aux Açores pour y recevoir sur leurs passeports le coup de tampon qui leur donne accès à l'espace « Schengen ». Leur bateau, parti le 2 mai du Mexique, vise une arrivée dimanche 20 juin dans le port espagnol de Vigo. Si les autorités sanitaires ne leurs font pas de misères « covid » : quel accès aux « Mexicain·es non-vacciné·es » ? La réponse n'est pas claire…

Toujours est-il que le président mexicain lui-même s'est mêlé du projet ! Andrés Manuel López Obrador (AMLO), lors d'une de ses conférences de presse fleuve, a tenu à réagir à une longue interpellation du sous-commandant Galeano, porte-parole des zapatistes, qui relate en détail les blocages administratifs sur lesquels butte le gros de la mission zapatiste — une centaine de personnes ! —, qui vont rejoindre en avion l'avant-garde maritime dans le but de porter, pendant des mois et sur les cinq continents, un message « pour la vie » clairement anticapitaliste. AMLO, dont le cœur est à gauche, a exigé de son ministre des Affaires étrangères qu'il prenne en main l'affaire pour résoudre les « problèmes » qui empêchent la délivrance de visas aux membres de la délégation.

En Europe, des centaines de groupes ont déjà annoncé leur intention de recevoir les zapatistes — plus de 150 rien qu'en France ! Leur programme n'est pas encore figé. La délégation est en tout cas chaudement invitée à participer à une très importante « rencontre intergalactique » organisée sur la zad de Notre-Dame-des-Landes, du 10 au 14 juillet.

Lisa Lugrin sera sur place, c'est sûr. Cette talentueuse dessinatrice de BD rêvait depuis des années de mettre en bulle la fabuleuse aventure du projet zapatiste, mais restait en rade, « faute de fil à tirer pour établir un lien avec nous, ici ». Avec le voyage de la délégation, c'est le déclic. Lisa Lugrin s'est astreinte au rythme soutenue de produire cinq planches par semaine, soutenue par un petit groupe d'enthousiastes, notamment pour en assurer la diffusion.

Projet original en bien des points. Après les épisodes 1 (Libération), 2 (Reporterre) et 3 (Bastamag), c'est au tour de Politis cette semaine, qui vous présente l'ensemble de la BD depuis le début. Autre singularité : on sait quand ça commence, mais pas quand ça s'arrêtera : ça dépendra beaucoup des pérégrinations des zapatistes. « On réfléchit à quelques scénarios, pour prendre de l'avance, explique-t-elle, mais en restant à la disposition des événements. C'est tout à fait nouveau pour moi, qui travaille d'habitude deux ans sur une BD avant de la sortir totalement achevée. Cette BD est une aventure, un objet vivant qui nous réserve ses surprises, c'est génial ! »

© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis© Politis


Haut de page

Voir aussi

Le podcast, entre mode et engouement

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.