Régionales : L’espoir discret d’une dynamique nouvelle

Les alliances entre la gauche et EELV ont partout progressé. Elles sont en mesure de se maintenir dans toutes les régions, et même de battre les sortants de droite dans deux d’entre elles.

Patrick Piro  • 23 juin 2021 abonné·es
Régionales : L’espoir discret d’une dynamique nouvelle
Dans les Pays de la Loire, Matthieu Orphelin a réussi une belle démonstration en arrivant en deuxième position (18,7u2009%).
© LOIC VENANCE / AFP

Le message de ce premier tour des régionales est en apparence un peu rude pour les partisans d’une large union de la gauche et d’Europe Écologie-Les Verts. L’attelage a été testé dans deux régions emblématiques du scrutin : les Hauts-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca). En 2015, ces formations, parties en ordre dispersé, n’avaient pas fait mieux qu’une troisième place à l’issue d’un premier tour remporté par le Front national

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)