Dossier : Nos corps en bataille

Par tous les seins !

Gros, petits, galbés, plats, mous, fermes, tombants, ronds, asymétriques, en cloche…

Les seins sont aussi divers et uniques que celles à qui ils appartiennent. Pourtant, le modèle considéré comme le sein graal reste celui en demi-pomme. Un pur fantasme copieusement répandu dans les mentalités par le biais des publicités, des séries, des films, des mangas, des jeux vidéo… Du décolleté aux tétons, tout fascine et scandalise dans ces bouts de chair.

Été 2020. Des gendarmes exigent que des femmes bronzant seins nus sur la plage de Sainte-Marie-la-Mer remettent le haut de leur maillot de bain alors qu’aucun arrêté municipal n’interdit le topless. Quelques semaines plus tard, l’entrée du musée d’Orsay est interdite à une étudiante à cause de son décolleté jugé trop plongeant. Sans parler de la fausse pudeur des réseaux sociaux qui censurent les photos de femmes en train d’allaiter. « Couvrez ce sein que je ne saurais voir. Par de pareils objets les âmes sont blessées, Et cela fait venir de coupables pensées », écrivait Molière dans Le Tartuffe… en 1669.

Dans son essai Seins. En quête d’une libération (1), la philosophe féministe Camille Froidevaux-Metterie décrypte les raisons de cet enchevêtrement embarrassant entre obsession et tabou : « Les seins sont le symbole par excellence de la maternité (seins-nourriciers), le signe privilégié de la féminité (seins-étendards) et l’antichambre de la sexualité (seins-préliminaires), une triade qui synthétise l’injonction millénaire adressée aux femmes : devenir et demeurer des corps sexuels et maternels à disposition. » Une expérience personnelle l’a incitée à réfléchir à ce sujet avec une approche féministe.

Il reste 58% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.