Festival Mousson d’été : Une abbaye pleine de styles

Avec des auteurs et traducteurs de toutes langues et origines, la Mousson d’été met les textes en espace grâce à une équipe généreuse et passionnée.

Anaïs Heluin  • 25 août 2021 abonné·es
Festival Mousson d’été : Une abbaye pleine de styles
Une lecture dirigée par Michel Didym de La Nuit du mime, de l’Américain George Brant, traduit par Dominique Hollier.
© Éric Didym

Avec sa programmation, l’unité de lieu est l’ingrédient principal d’un festival réussi. C’est ce que comprend le metteur en scène et comédien Michel Didym, alors jeune diplômé de l’école du Théâtre national de Strasbourg, lorsqu’il découvre l’abbaye des Prémontrés, à Pont-à-Mousson, en Meurthe-et-Moselle. Jadis tenue par les jésuites, devenue ensuite

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Musique
Temps de lecture : 4 minutes