La France insoumise réaffirme ses fondamentaux

Réuni du 26 au 29 août, le mouvement affiche sa sérénité en reprenant les bases de sa dernière élection présidentielle.

Entre village vacances et campus, La France insoumise (LFI) n’a pas tranché. Pour son université d’été, le mouvement s’est installé au palais des congrès de Châteauneuf-sur-Isère, dans la Drôme, au bord d’un étang. Face au bâtiment abritant les conférences, une forêt de cabanons est sortie de terre pour l’occasion ; les guirlandes colorées poussent comme le lierre et les tracts comme la mousse. Juché sur une estrade au centre, Adrien Quatennens mime la décontraction. « J’espère que vous avez passé un bel été, que vous vous êtes bien reposés… » Sans attendre de réponse, il enchaîne : « Parce que désormais le repos va être plus que compté. » Évacuant la question de l’union de la gauche, le député du Nord veut soigner le moral des troupes, martelant que le programme du mouvement « est majoritaire dans le pays ».Devant l’assistance, il égrène quelques-unes des 42 propositions de LFI, testées dans un sondage commandé auprès de l’institut Harris Interactive. Les résultats font sourire la foule. Toutes les questions – très ouvertes – recueillent sans surprise une majorité d’opinions favorables. Sûre de son candidat et de ses idées, La France insoumise s’estime prête à entrer en campagne.

Sans la pression d’une primaire et de ses remous médiatiques, l’ambiance au sein du camp est légère. Les incertitudes paraissent moins nombreuses qu’ailleurs. Même si le programme complet ne doit sortir qu’au milieu de l’automne, son contenu devrait être dans la continuité du précédent, L’Avenir en commun. Sur son site internet, LFI donne déjà accès à quatre Cahiers de l’Avenir en commun (1), indiquant ses positions sur des axes de campagne – démocratie, écologie, urgence sociale et « indépendance de la France » – que le mouvement entend mettre en avant.

Il reste 59% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.