Italie : Mimmo Lucano : la solidarité s’organise

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 13 octobre 2021
Partager :

Après sa condamnation inique à treize ans et deux mois de prison pour « aide à l’immigration clandestine », l’ex-maire de Riace est aujourd’hui l’objet de multiples campagnes de solidarité. De grandes manifestations ont eu lieu dans plus d’une trentaine de villes italiennes la semaine dernière, en soutien à celui qui avait fait revivre, grâce à un accueil massif de réfugiés, son village des montagnes calabraises, largement déserté par ses habitants partis eux aussi émigrer. D’innombrables courriers de lecteurs ont envahi les quotidiens italiens, pour s’insurger de voir « l’accueil » considéré comme un délit. En France, l’Association nationale des villes et territoires accueillants a exprimé son soutien, comme elle l’avait fait jadis pour Pierre-Alain Mannoni ou Cédric Herrou. Ce dernier a même déclaré : « S’il faut cacher Mimmo Lucano dans la vallée de la Roya, on le fera ! »

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don