Bras tendu à Bruxelles

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 23 février 2022
Partager :

Un simple geste d’« excuse ». C’est le motif avancé par l’eurodéputé nationaliste bulgare Angel Dzhambazki pour justifier ce qui a été perçu comme un salut nazi. Depuis son bras tendu, après des débats houleux sur l’État de droit en Hongrie et en Pologne, le Parlement européen a lancé une procédure d’enquête interne. En décembre 2019, cet élu avait proféré des insultes racistes à l’encontre des députés Karima Delli et Ismail Ertug.

Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don