Violences conjugales : une avancée dans la protection des victimes

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 2 février 2022
Partager :

À partir du 1er février, les victimes de violences conjugales devront obligatoirement être averties lors de la sortie de prison de leur conjoint, conformément à un décret du ministère de la Justice. Les autorités judiciaires sont également incitées à s’interroger sur les mesures de surveillance du conjoint et de protection de la victime – octroi d’un téléphone grave danger, bracelet anti-rapprochement, etc. Le 26 novembre 2021, une femme avait été tuée à Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) par son ex-conjoint, libéré de prison plus tôt qu’elle ne le pensait, après une remise de peine.

Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don