« Rien à foutre » : Sourdes turbulences

Dans Rien à foutre, Emmanuel Marre et Julie Lecoustre mettent en scène une hôtesse de l’air faussement insouciante.

Cassandre est hôtesse de l’air pour une compagnie aérienne à bas coût. Un métier convenant bien à cette jeune femme sans attache. Elle peut prendre du jour au lendemain un vol pour Tokyo ou Dubaï. Son existence est celle d’une nomade, allant de capitales touristiques en villes de carte postale sans avoir le temps de les visiter elle-même.

Une fois sur terre, juchée sur une trottinette ou empruntant un tapis roulant, Cassandre est régulièrement filmée comme si elle glissait. Elle occupe ses nuits avec quelques amants de passage ou se rend en boîte, où elle mélange -drogues et alcools. C’est justement au terme de l’une de ces nuits que Cassandre, ivre et fatiguée, confie à l’un de ses collègues qu’elle vient de perdre sa mère.

Il reste 57% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.