Ventes d’armes : La France a équipé la Russie jusqu’en 2020

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 16 mars 2022
Partager :
Ventes d’armes : La France a équipé la Russie jusqu’en 2020
Le mouvement climat ne baisse pas les bras L’actualité n’y invite pas vraiment et le dernier rapport du Giec est passé quasi inaperçu, mais les jeunes militant·es des marches pour le climat ne désarment pas. La manifestation parisienne a rassemblé plusieurs milliers de personnes samedi 12 mars. En fin de cortège, elle est allée grossir la mobilisation pour l’Ukraine, place de la République, qui réclamait une sortie de l’Europe de la dépendance au gaz et au pétrole russes. Crédit : Adrien Chacon

Jusqu’en 2020, la France a livré des équipements militaires dernier cri à la Russie, d’après une enquête de Disclose publiée le 14 mars. Selon des documents confidentiels obtenus par le média indépendant, la France a exporté pour plus de 152 millions d’euros, à travers 76 licences d’exportation, de matériel de guerre à la -Russie depuis 2015. Il s’agit notamment des systèmes d’imagerie équipant des tanks, avions et hélicoptères d’attaque. Profitant d’une brèche juridique, le matériel a pu être exporté malgré un embargo de l’UE décrété en août 2014. L’embargo n’était « pas rétroactif », assure Disclose. Selon l’enquête, on retrouve dans les exportations des caméras de Safran ou de Thales destinées à équiper plus de 1 000 tanks russes. Disclose a identifié l’utilisation de caméras de Thales dans des blindés russes dès 2014 dans le Donbass. L’entreprise équipe aussi des avions de combat comme des Su-30 utilisés en Ukraine. De son côté, l’entreprise Safran fournit des systèmes d’imagerie infrarouge permettant à des hélicoptères d’attaque de traquer leurs cibles en pleine nuit, comme les Ka-52 russes actifs actuellement dans le ciel ukrainien.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don