« Toute une nuit sans savoir », de Payal Kapadia : Jeunesse étouffée

Dans Toute une nuit sans savoir, Payal Kapadia évoque la réalité intime et politique des étudiants en Inde sous le régime populiste de Modi.

Christophe Kantcheff  • 13 avril 2022 abonné·es
« Toute une nuit sans savoir », de Payal Kapadia : Jeunesse étouffée
© Norte Distribution

Au début de Toute une nuit sans savoir, on entend la douce voix d’une jeune femme lisant une lettre adressée à son amoureux. Les images d’une fête apparaissent dans un noir et blanc granuleux, le son atténué, voire inexistant. Il en émane un

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 2 minutes