Alsace : Polluants confinés

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 18 mai 2022
Partager :

Les travaux d’enfouissement de 42 000 tonnes de déchets toxiques ont débuté, mardi 10 mai, sur le site Stocamine de Wittelsheim, dans le Haut-Rhin, et devraient durer près de six mois. Ce site minier avait été utilisé à la fin des années 1990 pour stocker des déchets contaminés au mercure, à l’arsenic, au cyanure ou à l’amiante. En 2002, l’incendie d’une galerie souterraine de Stocamine a mis en lumière des pratiques irrégulières et entraîné la fermeture de la mine. Vingt ans plus tard, ces déchets ultimes sont toujours là, au grand dam des associations et collectivités locales qui militent pour un déstockage. Après une longue bataille juridique, l’État a acté leur confinement définitif par un arrêté préfectoral. Si les recours portés par les associations et les élus locaux n’aboutissent pas, cette décision pourrait menacer la plus grande nappe phréatique d’Europe, située au-dessus du site Stocamine.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don