Revers final pour Darmanin

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 4 mai 2022
Partager :

Le mandat du ministre de l’Intérieur se clôt sur un échec. Le Conseil d’État a suspendu la dissolution du Comité Action Palestine et du Collectif Palestine vaincra. En mars, Gérald Darmanin se vantait d’avoir fait passer ce décret en conseil des ministres. Parmi les motifs de dissolution : « appels à la haine, à la discrimination, à la violence » et « appel à la discrimination envers Israël et les Israéliens », via des campagnes de boycott. Le Conseil d’État a fermement réfuté ces accusations et rappelle que l’appel au boycott traduit l’expression d’une opinion contestataire, propre à la liberté d’expression. L’État devra finalement verser 3 000 euros à chacune des deux associations. Gérald Darmanin n’a pas voulu réagir, préférant se réfugier derrière sa liberté de non-expression.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don