« Babir Yar. Contexte » de Sergei Loznitsa : l'humanité dans le ravin

Sergei Loznitsa fait le récit au moyen d’images d’archives du massacre de Babi Yar, à Kiev, en septembre 1941, en le resituant dans une période allant de l’invasion de l’URSS par l’Allemagne jusqu’aux années 1950.

Les 29 et 30 septembre 1941, 33 771 juifs ont été assassinés à Babi Yar, un ravin au nord-ouest de Kiev, par des Einsatzgruppen de la Waffen SS, des bataillons de la police allemande et des milices ukrainiennes. Ce massacre est l’un des plus emblématiques de ce qu’on a appelé la « Shoah par balles », et le plus considérable qu’a connu l’Ukraine occupée par l’Allemagne nazie.

Sergei Loznitsa, le réalisateur de Maïdan (2014) et de Donbass (2018), se souvient que, dans l’Ukraine soviétique des années 1970 où il a grandi, ce qui s’est passé à Babi Yar n’était jamais évoqué. Voilà sans doute une des raisons profondes qui l’ont poussé à aborder cinémato­graphiquement ces événements. « Il est plus que jamais nécessaire de se pencher sur notre passé, d’y réfléchir », affirme le cinéaste. Réflexion confortée par l’agression russe contre l’Ukraine, intervenue après que le cinéaste a achevé son film.

Il reste 88% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.