« L’Ukrainienne », de Josef Winkler : Malédiction géographique

Dans L’Ukrainienne, Josef Winkler donne la parole à une femme qui, après avoir souffert sous le stalinisme, a été déplacée en 1943 en Autriche, à l’âge de 14 ans.

Christophe Kantcheff  • 6 avril 2022 abonné·es
« L’Ukrainienne », de Josef Winkler : Malédiction géographique
En Autriche en 1946. Nietotchka Vassilievna Iliachenko (cochée) et sa su0153ur Lidia (au premier rang à gauche) n
© DR

Reclus, passant de longues heures à son bureau, seul face à son manuscrit : cette représentation de l’écrivain relève du cliché mais n’est pas tout à fait fausse. Nous sommes en 1981. Josef Winkler cherche le silence, ne supporte plus la ville dans laquelle il vit : Vienne. Jeune écrivain, il travaille à son troisième livre, Langue maternelle (1), et décide de trouver refuge dans la montagne, au cœur de sa région natale, la Carinthie.

Là, après quelques difficultés (les touristes trustant toutes les chambres), il est enfin hébergé par une femme dans sa ferme, où vivent également son mari et son

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Littérature
Temps de lecture : 5 minutes