Deux continents pour une Cerisaie

Montée avec une distribution franco-japonaise, la pièce de Tchekhov devient un beau et délicat carrefour entre les époques et les cultures.

Anaïs Heluin  • 23 novembre 2022 abonné·es
Deux continents pour une Cerisaie
© Photo : JEAN-LOUIS FERNANDEZ.

Le ciel, qui tout au long de cette Cerisaie ne cesse de s’assombrir, annonce ce que les comédiens ne tardent pas à confirmer. Projetée sur le mur du fond de scène, la vidéo des nuages défilant de cour à jardin, réalisée par Mammar Benranou, situe en effet la pièce loin de tout le folklore qui encombre souvent en France les mises en scène du

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 3 minutes