Sadisme policier

Politis  • 25 janvier 2023
Partager :
Sadisme policier
Des policiers à Lyon, en novembre 2020.
© ev / Unsplash.

Jeudi 19 janvier, dans la manif parisienne, Ivan S., 26 ans, était à terre, un appareil photo en main, quand un policier lui a délibérément assené un coup de matraque sur les parties génitales. Hospitalisé, il a dû être amputé d’un testicule. Une histoire qui ternit l’image du nouveau préfet de police de Paris, Laurent Nunez, dont Le Monde soulignait récemment le changement de méthode par rapport à son prédécesseur, Didier Lallement.

Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don