À Séoul, une manifestation contre « de l’argent sale »

Politis  • 9 mars 2023
Partager :
À Séoul, une manifestation contre « de l’argent sale »
© Xose Bouzas / Hans Lucas via AFP.

Pour ces manifestants réunis le 7 mars devant l’Assemblée nationale à Séoul, le plan du gouvernement visant à indemniser les victimes du travail forcé durant l’occupation japonaise, de 1910 à 1945 – près de 800 000 Coréens avaient été « mobilisés » durant la période –, est inacceptable. Il prévoit de collecter, via une fondation, les contributions (volontaires, donc hypothétiques) auprès des entreprises nippones concernées. Salué par Tokyo et Washington, le dispositif cherche surtout à liquider ce contentieux et à normaliser les relations avec le Japon, sans exiger d’excuses de sa part et de celle des industriels.

Recevez Politis chez vous chaque semaine !
Abonnez-vous
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don